Les plantes face aux cancers – Soins et prévention – Mazé Philippe

par | Août 1, 2015 | Nouveautés, Prochaines parutions | 0 commentaires

Ce défenseur d’une agriculture naturelle qui soigne les plantes par les plantes, a dû faire face aux attitudes peu cavalières de l’État qui se permet avec violence de restreindre le champ des possibles d’une agriculture soucieuse des générations futures.

Après différentes formations en biologie végétale de l’arbre, en biochimie et en ethnopharmacologie, Eric Petiot, Formateur en agrobiologie et paysagiste, s’installe dans le Pays de Gex où il développe le concept « des plantes pour soigner les plantes », allant des soins aux arbres à la création de jardins.

Aujourd’hui, c’est plus de 3.000 agriculteurs sensibilisés qui continuent de traiter avec des préparations biologiques, en imaginant une agriculture autrement qu’en passant par des molécules de synthèse.

Cela nécessite un investissement au niveau de la compréhension du sol, de la micro et macro faune qui l’environne et sur la façon de l’entretenir de façon pérenne, sans artefacts, avec respect donc sans produits de synthèse.

Eric Petiot a passé une partie de sa vie à développer des techniques respectueuses de l’environnement et qui permettent aux professionnels de l’agriculture de réaliser des économies de traitement, sans polluer et en obtenant souvent des rendements supérieurs au conventionnel.

Cela ne s’est pas fait sans heurts : pressions, convocations aux fraudes, pressions du fisc, tentatives de condamnation pour usage de préparations naturelles, menaces …

L’inutilité des produits de synthèse pour traiter les plantes dans les jardins est apparue très vite. Des premiers essais de purins on alors vu le jour mais il a fallut mener des recherches sur les processus de fermentation afin de pouvoir mettre en place des traitements sans odeurs. Il a ensuite fallu imaginer un système qui puisse alimenter l’ensemble de l’arbre sans passer par les feuilles. C’est alors qu’un système de perfusion pour les arbres fut breveté.

Ensuite, premiers cours sur la thématique des plantes pour soigner les plantes et la parution d’un livre sur le sujet « Les plantes pour soigner les plantes »5, une sorte de compréhension du jardinage avec des solutions agréables, non polluantes et sans risques. Enchaînement de conférences, création d’une association pour la défense de l’usage des préparations naturelles et la défense de ce qui va au-delà du domaine public c’est-à-dire ce que la nature nous offre depuis des millénaires…

S’ensuivent les difficultés au niveau de la réglementation. L’industriel, avec l’aide incontournable des politiques a réussi une chose ahurissante au niveau sociétal : celle de faire croire que la seule manière de nourrir la population sur la planète était de passer à une agriculture intensive, balayant la connaissance accumulée depuis des siècles en agriculture.

Tous les moyens ont été utilisés pour le mettre hors circuit, y compris un texte de lois d’orientation nationale agricole, effectif à partir de fin juin 2006, qui stipule que toute personne qui revendique des préparations naturelles non homologuées serait passible de deux ans de prison et 75.000 euros d’amende pour un professionnel, et de six mois de prison et 30.000 euros d’amende pour un jardinier amateur.

Ce livre est une biographie de tout ce parcours, une méthode d’accès à l’autonomie de pensée. Aux lois folles qui détruisent la vie sur la planète s’oppose une règle puissante : la désobéissance, en disant pourquoi.

petiot-eric

Ellert Cécile

Les plantes face aux cancers

Mazé Philippe

Commander cet ouvrage

Votre avis nous intéresse

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *